Nous avons fait le choix de ne pas utiliser la charrue qui enfouit la matière organique en profondeur, mais des outils à dents ou à disques tranchants, travaillant le sol en surface afin de boulverser le moins possible les équilibres naturellement vivants.

 

Nos outils de travail du sol ont été réalisés lors de stage organisé par l'association AdabioAutoconstruction.

 

http://www.adabio-autoconstruction.org/l-association/l-esprit-et-la-methode.html

 

 

 

JPEG - 173.1 ko

Retrouvez les plans ici

Cet outil remplace la charrue pour l’enfouissement des déchets de cultures et des engrais verts. Il permet aussi de relever une butte aplanie par les passages d’outils à dents, type herse étrille ou Vibroplanche.

Le modèle de Butteuse à trois paires de disques a été préféré pour limiter la profondeur de travail tout en permettant le façonnage d’une butte d’au moins 40 cm de hauteur. Les disques ainsi répartis couvrent facilement toute la surface d’une planche pour un travail superficiel (destruction d’engrais verts jeunes ou d’adventices). Les matières organiques sont enfouies dans le volume de la butte, permettant une dégradation optimale, contrairement à un enfouissement en fond de labour. Des conditions sèches sont en revanche un handicap pour l’évolution de la matière organique. Mais les conséquences sont moins graves et les solutions plus faciles. Les modèles de Butteuse à asperges du marché ont été adaptés pour répondre aux exigences du travail en planches permanentes. Ont ainsi été rajoutés : des pattes-d’oie sur dents double spire pour le binage des allées, des roues de jauge pour le contrôle de la profondeur, un buttoir central pour la reprise de buttes déjà formées et un triangle d’attelage, type Accord, pour faciliter l’accrochage et le décrochage de l’outil.

La Butteuse ainsi équipée permet un gain de temps appréciable par rapport à une charrue à deux ou trois socs, généralement utilisée en maraîchage. Elle travaille une largeur de 1,90 m à une vitesse de 3 ou 4 km/heure. De plus, dès qu’une planche est libérée en milieu de parcelle, celle-ci peut être buttée sans gêne, permettant une maîtrise de l’enherbement éventuel.
D’autre part, les disques en rotation s’usent beaucoup moins que les pièces fixes d’une charrue exposées aux frottements, d’où un coût d’entretien beaucoup plus faible.

Les limites :

Il est nécessaire d’effectuer un broyage avant le passage de la Butteuse afin de faciliter l’incorporation des végétaux par les disques. La conduite de l’outil est délicate, surtout en situation de dévers. Les roues de râteau-faneur utilisées en roues de jauge réduisent beaucoup ce problème en maintenant une symétrie dans la profondeur de travail entre les deux côtés de l’outil.

Cliquez ici pour visionner la vidéo de la butteuse en fonctionnement aux jardins du temple ainsi qu’aux jardins de la vallée chez les frères Ravard.

Voici une vidéo descriptive de la formation à l’autoconstruction proposée par ADABio autoconstruction.

Retrouvez tous les sujets concernant la butteuse sur le forum.

Et pour avoir tous les plans de la butteuse, achetez le guide !

Vibroplanche

Retrouvez les plans ici

Comme vous l’aurez deviné, son nom découle de l’usage de dents de Vibroculteur pour sa conception. C’est donc un outil d’affinage du sol, amélioré par l’ajout d’une herse étrille réglable et d’un rouleau plombeur hydrauliquement assisté.

Sa vocation est de remplacer partiellement les outils rotatifs de type Cultirateau pour les préparations finales avant semis ou plantations. Sa vitesse de travail est alors de 2 ou 3 km/h. De plus, le Vibroplanche est très utile pour la maîtrise de l’herbe sur les planches en attente de culture. Dans ce cas le travail est très superficiel et la vitesse permise et efficace sera de 5 à 6 km/h. Et là encore cet outil se démarque des engins rotatifs par sa sobriété. De même, la destruction d’un engrais vert jeune est tout à fait possible suivie d’un passage de Butteuse pour assurer l’enfouissement. Les lumières sur les éléments de liaison et les articulations permettent de faciliter la conduite et les réglages selon les travaux à effectuer.

Les limites
Sa limite est l’enfouissement des résidus de cultures qui ne sont pas aussi bien incorporés qu’avec un outil rotatif de type Cultirateau. Les dents traînent les végétaux trop longs et l’outil finit par bourrer.

Les adaptations possibles
On peut remplacer le rouleau lisse par un rouleau cage, ce qui permet d’affiner la surface sans la lisser. Le support rouleau doit être légèrement modifié pour cette option.
Il est possible de remplacer les dents classiques de Vibroculteur par des dents droites type “efface trace de semoir” qui remontent moins la terre et les graines d’adventices. Il serait intéressant de pouvoir régler la hauteur de travail des dents de sarclage des allées pour s’adapter à toutes les situations.

Voici une vidéo descriptive de la formation à l’autoconstruction proposée par ADABio autoconstruction. Lors de ces formations, à vous de choisir la largeur de votre vibroplanche, le type de rouleau (rouleau cage ou rouleau lisse) ou d’autres paramètres.

Le vibroplanche en action aux jardins du temple et aux jardins de la vallée chez les frères Ravard.

Retrouvez tous les sujets concernant le vibroplanche sur le forum.

Et pour avoir tous les plans du vibroplanche, achetez le guide !

Le contenu Google Maps ne s'affiche pas en raison de vos paramètres des cookies actuels. Cliquez sur la politique d'utilisation des cookies (Fonctionnels) pour accepter la politique d'utilisation des cookies de Google Maps et visualiser le contenu. Pour plus d'informations, consultez la politique de confidentialité de Google Maps.